bandeau_int_defenseok_280213
A+ A-

Introduction

© Dassault Aviation - Infographie

© Dassault Aviation - Infographie

Dans les vingt prochaines années, l’industrie européenne des avions de combat devra faire face à trois grands défis :

  • le besoin de développer des technologies stratégiques,
  • la nécessité de maintenir des pôles d’excellence dans les domaines où l’industrie européenne a développé des niches technologiques,
  • l’objectif de maintenir du plan de charge pour ses bureaux d’études.

Face à cette situation, le gouvernement français a pris l’initiative en lançant en 2003 un projet de démonstrateur technologique d’un véhicule de combat aérien non piloté (UCAV – « Unmanned Combat Air Vehicle »), élaboré dans le cadre d’une coopération industrielle européenne.

Le but du démonstrateur nEUROn est de donner aux bureaux d’études européens un projet qui leur permet de développer leur savoir-faire, et de maintenir leurs compétences technologiques pour les années à venir.

Ce projet va bien au-delà des études théoriques conduites jusqu’alors puisqu’il prévoit la construction, et la mise en vol d’un démonstrateur d’avion sans pilote.

C’est également un moyen de mettre en œuvre un processus innovant en termes de gestion et d’organisation d’un programme mené en coopération européenne.

Pour être totalement efficace, un point unique de décision, la Direction Générale de l’Armement française (DGA), ainsi qu’un point unique d’exécution, Dassault Aviation comme maître d’œuvre, ont été mis en place pour assurer la gestion du programme.

Les gouvernements italien, suédois, espagnol, grec et suisse, conjointement avec leurs équipes industrielles, Alenia, SAAB, EADS-CASA, Hellenic Aerospace Industry (HAI) et RUAG, ont rejoint l’initiative française.