+1 Ajouter au porte document

Quatre tranches de Rafale ont été commandées par les Forces armées françaises. Elles comportent respectivement 13, 48, 59 et 60 avions, soit 132 Rafale pour l’Armée de l’Air (63 B biplaces et 69 C monoplaces) et 48 Rafale M monoplaces pour la Marine Nationale. L’Egypte et le Qatar ont signé des contrats pour 24 Rafale chacun, et l’Inde pour 36 portant les commandes fermes à 264 appareils. A la fin avril 2017, pas moins de 148 Rafale avaient été livrés à l’Armée de l’Air et à la Marine et neuf supplémentaires fabriqués pour l’Egypte.

Le développement des capacités opérationnelles se fait par incréments, mis en service sous forme de « standards » successifs. Le standard F1 ne comportait ainsi que des fonctions air-air. Il est entré en service en 2004 sur les Rafale M qui ont participé à l’opération « Enduring Freedom » à partir du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

Le standard F2 est entré en service dans l’Armée de l’Air et dans la Marine Nationale en 2006. C’est lui qui a fait du Rafale un véritable avion « Omnirole », en lui conférant à la fois des capacités air-air et air-sol.

 

Rafale de l'Armée de l'Air Française en opérations extérieures (Opération Harmattan) - Vue en vol. Equipé d'AASM, Mica IR et de la nacelle Damoclès.
Rafale de l'Armée de l'Air Française en opérations extérieures (Opération Harmattan) – Vue en vol. Equipé d'AASM, Mica IR et de la nacelle Damoclès.

Le standard F3 a été réceptionné en 2008. Il autorise la mise en oeuvre de la fonction reconnaissance à l’aide de la nacelle AREOS, de la capacité antinavires avec le missile AM39 EXOCET (sur les trois variantes B, C et M) et de la capacité de frappe nucléaire avec le missile ASMP-A. La livraison du premier Rafale F3 a eu lieu mi-2008 au CEAM (Centre d’Expériences Aériennes Militaires) à Mont-de-Marsan, conformément au calendrier contractuel.

L’escadron EC 1/7 « Provence », premier escadron de l’Armée de l’Air opérationnel sur Rafale, a été activé en 2006 sur la base de Saint-Dizier. Le deuxième escadron Rafale de l’Armée de l’Air, l’escadron EC 1/91 « Gascogne », a été recréé à Saint-Dizier en mars 2009. Il a été suivi en octobre 2010 par l’ETR 2/92 « Aquitaine », en charge de la formation des équipages Air et Marine. L’EC 3/30 « Lorraine » a été recréé en novembre 2010 sur la base d’Al Dhafra aux Emirats Arabes Unis, qui devient ainsi une base opérationnelle avancée pour les Rafale. En 2011, la Flottille 11F a commencé sa transformation sur Rafale avant d’être déclarée opérationnelle fin 2012. L’EC 2/30 « Normandie-Niemen » est devenu le plus récent escadron de l’armée de l’Air à passer sur Rafale quand il a été recréé à Mont-de-Marsan, en juin 2012.

Le Rafale a fait l’objet d’évaluations opérationnelles approfondies de la part de plusieurs forces aériennes étrangères avec d’excellents résultats. Il a participé avec succès à de nombreux exercices internationaux : Red Flag, ATLC, Tiger Meet, Maple Flag, Arctic Challenge… Le Rafale M est le seul avion de combat non américain autorisé à opérer à partir des porte-avions US.

NATO Tiger Meet
NATO Tiger Meet