+1 Ajouter au porte document

Dans un environnement imprévisible et avec des défis à relever sur le très long terme, Dassault Aviation peut compter sur des fondamentaux solides. Notre modèle de développement et la fidélité de nos clients constituent notre force. Notre pérennité est le fruit de notre capacité à imaginer l’avenir et de notre adaptation aux nouveaux enjeux.

Fiers de
 notre modèle

Gouvernance et valeurs familiales

La stabilité du management est exemplaire : Éric Trappier est le cinquième président-directeur général de la Société depuis sa création. Notre stabilité garantit le maintien des valeurs qui font le succès de Dassault Aviation :

  • l’excellence technique et l’innovation conjuguées à la passion de l’aéronautique ;
  • la réactivité dans les décisions stratégiques ;
  • la flexibilité pour s’adapter au changement ;
  • la ténacité pour atteindre les objectifs ;
  • la gestion efficace et la compétitivité ;
  • une politique sociale apte à attirer et fidéliser les meilleurs.

Cette capacité à se projeter à long terme est un atout majeur dans l’aéronautique, domaine dans lequel les cycles sont très longs : un programme d’avion s’étend sur une vie opérationnelle pouvant dépasser 40 ans et une durée de production s’étalant souvent sur 25.

La dualité civil-défense

La dualité civil-défense permet à Dassault Aviation de s’appuyer sur deux marchés différents et de réduire son exposition à la conjoncture. Architecte et intégrateur de systèmes, la Société conçoit et produit des avions militaires et des avions d’affaires à partir du même bureau d’études et des mêmes usines. Les technologies de pointe issues des activités de défense bénéficient aux activités civiles. Ainsi, des innovations dans le domaine militaire telles que les commandes de vol électriques, l’aérodynamique, les composites ou la fusion de données ont trouvé une application au sein de la famille des avions d’affaires Falcon. En retour, les avions civils suscitent le développement de nouveaux processus dans le domaine de la production, et de nouvelles compétences dans le domaine de la certification et de la sécurité.

Un pôle fédérateur

Architecte industriel et intégrateur de systèmes, Dassault Aviation est fédérateur des grands fournisseurs de l’aéronautique.

Nous avons, de longue date, une approche pragmatique du pilotage des coopérations et des partenariats, que ce soit dans le cadre européen ou, plus largement, à l’international, où la Société s’est développée tant aux États-Unis qu’en Inde. Nous privilégions les relations de long terme fondées sur la compétence, la qualité et la performance. Dans le domaine des systèmes de combat futur notamment, Dassault Aviation occupe un rôle pivot en travaillant sur différents programmes avec des entreprises européennes.

Architecte de l’innovation
 technologique

Être architecte industriel et intégrateur systèmes, c’est maîtriser les technologies de pointe et leur mise en oeuvre. Cette compétence rare place Dassault Aviation au cœur de l’autonomie stratégique française et européenne dans les domaines civils et militaires.

Notre effort de développement est important sur les Falcon. Il porte également sur le standard F3-R du Rafale, la modernisation de l’ATL2, les avions de surveillance maritime, les drones ainsi que sur les standards des Rafale Export.

Notre engagement dans les technologies se traduit par un investissement autofinancé substantiel et des collaborations approfondies avec des laboratoires et des pôles de compétitivité. Nous participons à de nombreux travaux de recherche et de développement (R&D) en coopération.

Partenaire de la recherche en aéronautique civile

Nous sommes partie prenante du Conseil pour la recherche en aéronautique civile (Corac), au sein duquel nos contributions portent sur cinq aspects : un démonstrateur de voilure composite, l’avionique modulaire étendue aux avions d’affaires, le cockpit du futur, l’avion électrique ainsi que le traitement des sources de bruit des cellules d’avion.

Des réalisations européennes tangibles

Associés au programme Clean Sky depuis 2008, nous travaillons, avec 18 partenaires et autant de sous-traitants majeurs de sept pays européens, à l’élaboration du démonstrateur d’avion à voilure laminaire étendue BLADE (Breakthrough Laminar Aircraft Demonstrator in Europe) et prenons une large part dans la mise au point de technologies de fabrication compatibles avec la production en série. BLADE s’inscrit dans un objectif de réduction significative – au moins 50 % – de la consommation de carburant, des émissions de gaz et de la pollution sonore des avions. Dassault Aviation a notamment été en charge de l’élément Aerofairing du démonstrateur. Outre cette participation active à la préparation des voilures du futur dans la plate forme technologique Smart Fixed Wing Aircraft, nous développons des méthodologies de contrôle de charges ainsi que des architectures d’arrière-corps silencieux, dont l’objectif est de masquer le bruit des moteurs vers le sol.

Au sein de Clean Sky 2, nous étudions une nouvelle génération de matériaux et de technologies de fabrication, de maintenance et de recyclage à impact environnemental encore plus réduit.

Avec SESAR et l’amélioration de la gestion du trafic aérien européen, le développement de notre système FalconEye autorise l’utilisation accrue et sûre d’aéroports en conditions météorologiques dégradées sans accroître les infrastructures au sol.

Au sein du projet européen Hycarus, nous prenons part au développement des applications aéronautiques de la pile à combustible. Ce programme ouvre des possibilités nouvelles, en particulier pour les Falcon spéciaux. Cette source d’énergie sera facile d’accès, modulaire et flexible, avec une mise en place rapide et non intrusive sur les systèmes natifs de l’avion.

Nous participons enfin au programme européen Alpha-BIRD dédié aux carburants alternatifs.

Systèmes spatiaux : exigence et coopérations

Nous participons au développement de véhicules aérospatiaux avancés comme l’IXV (Intermediate eXperimental Vehicle) en coopération avec Thales Alenia Space, et son successeur, le Space Rider, avec l’Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre italien de recherche spatiale (CIRA).

Nous étudions des projets de lanceurs aéroportés par un Rafale ou un Falcon, ainsi que de véhicules suborbitaux Vehra en partenariat avec le Centre national d’études spatiales (CNES) ; ces systèmes semi-réutilisables sont dédiés au lancement de petits satellites.

Nous avons contribué à la réussite de missions très lointaines, comme les sondes Cassini ou Rosetta.

Forts de notre savoir-faire dans la pyrotechnie des fusées (Ariane notamment) et des satellites, nous développons un pyromécanisme numérique.

L’intelligence artificielle des futurs systèmes aériens

Dans le cadre du programme Man-Machine Teaming (MMT), la direction générale de l’Armement a confié à Dassault Aviation et à Thales l’animation et le développement d’un écosystème dédié à l’intégration des innovations issues de l’intelligence artificielle (IA) appliquée à l’aéronautique militaire.

Architecte 
des programmes 
de l’avenir

Nous menons à bien, dans le respect des délais et des budgets, des programmes complexes répondant aux besoins et aux défis futurs de nos clients. Avec les succès du Rafale et du nEUROn, Dassault Aviation compte jouer pleinement son rôle de leader naturel au sein des coopérations structurantes du domaine aéronautique.

Rafale : des évolutions continues

Le Rafale bénéficie des nombreux retours d’expérience accumulés en opérations. Ces enseignements permettent de répondre au mieux aux besoins des armées. Le standard F3-R, en développement depuis 2014, sera livré comme prévu en 2018 et déployé au sein des forces armées en 2019. Il sera source de nombreuses améliorations, notamment en termes de capacité de tir pour le missile air-air à très longue portée Meteor. En 2017, les autorités françaises ont annoncé le lancement du standard F4 et notifié son contrat de levée de risques. Il est inscrit dans la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui prévoit en outre des travaux de mise à jour des composantes de la dissuasion et la préparation du système de combat aérien futur (SCAF ou FCAS : Future Combat Air System) à l’horizon 2040. Le SCAF sera un système de plateformes et d’armements interconnectés centré autour d’un aéronef de combat polyvalent, couvrant l’ensemble des missions de combat dans l’espace aérien.

nEUROn : une coopération européenne réussie

Le nEUROn a validé la réussite du modèle de coopération européenne que nous défendons. Maîtrise du calendrier, tenue du budget et résultats technologiques ont été au rendez-vous de ce programme de démonstrateur du premier UCAV (Unmanned Combat Air System) européen. Les responsabilités et contributions des participants industriels venus de six pays ont été réparties en fonction de leurs compétences. Dassault Aviation a pleinement joué son rôle d’architecte et de pilote responsable des arbitrages.

Depuis 2012, nEUROn est le premier UCAV furtif en coopération européenne. Ses essais procurent des données capitales sur ce type de système stratégique, particulièrement sur la très grande furtivité. Les différents tests, jugés très fructueux, vont se poursuivre dans les prochaines années.

Une dynamique de programmes pragmatiques

En matière de coopération pour des systèmes de combat aérien futur, Dassault Aviation a démontré sa capacité à travailler efficacement avec des partenaires pour faire émerger les briques technologiques et les concepts d’emploi opérationnels nécessaires. Cette voie a été ouverte, dès 2014, avec le Royaume-Uni. L’initiative franco-allemande de juillet 2017 va dans le même sens autour d’un projet d’avion de combat européen dans lequel Dassault Aviation compte jouer pleinement son rôle de leader naturel d’architecte de systèmes aériens.

Nous coopérons au projet de drone européen moyenne altitude longue endurance MALE RPAS (Remotely Piloted Aircraft System), qui est entré dans une phase d’étude de définition de deux ans. Ce programme, mené par Airbus Defence & Space avec Leonardo et Dassault Aviation comme cotraitants, devrait être lancé début 2019.

Les Falcon du futur

Dans le domaine civil, nous préparons depuis plusieurs mois le lancement d’un futur Falcon, qui rejoindra la gamme aux côtés du Falcon 6X, lancé en février 2018. Ces nouveaux programmes mettront largement à contribution des partenaires issus de l’industrie aéronautique européenne et nord-américaine, dans les domaines de l’aérostructure, des moteurs et des systèmes.

Nous travaillons également à l’évolution de nos Falcon de missions, notamment dans les domaines du renseignement (avec l’intégration de la Capacité universelle de guerre électronique, CUGE), de la surveillance ou de la patrouille maritime en renforçant leur interopérabilité au sein d’environnements tactiques combinant satellites, drones et avions de combat.

Le numérique,
 levier de notre savoir-faire

Le numérique est au cœur de notre innovation et de notre organisation du travail. Notre capacité d’architecte s’appuie sur l’ensemble du spectre des grandes solutions numériques, depuis la création 3D jusqu’au Big Data. Avec Dassault Systèmes, nous sommes, depuis plus de 30 ans, les pionniers d’une nouvelle révolution industrielle.

Le numérique pour ADN

Dassault Aviation n’a cessé d’investir dans les innovations numériques depuis la révolution de la maquette 3D. Dassault Aviation a été le creuset d’où a émergé Dassault Systèmes, avec qui nous avons une collaboration historique. Ce lien étroit avec le leader mondial de logiciels de création numérique et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (Product Lifecycle Management, ou PLM) nous donne expérience et maîtrise dans l’adaptation des plus avancées de ces technologies à l’innovation industrielle. Les nouveaux outils que nous mettons en oeuvre développent nos capacités prédictives et de vision globale, partant de la conception jusqu’à la production et l’expérience utilisateur.

Une nouvelle référence industrielle

Notre transformation numérique est le fruit de notre savoir-faire dans le développement des aéronefs, et de notre maîtrise des nouvelles technologies de l’information. Elle permet l’évolution continue et naturelle de nos modes de travail afin de nous maintenir en permanence au plus haut niveau mondial.

Une plateforme commune sur 3DExperience®

Nous mettons en place un processus de conception et de fabrication de nos avions fondé sur la plateforme 3DExperience® de Dassault Systèmes. Par ce nouvel outil, nous optimisons la performance globale du cycle de développement de nos appareils en jouant sur l’ensemble des critères économiques et techniques pesant sur un programme aéronautique : qu’il s’agisse de la « fabricabilité », des achats, de la « réutilisation » (re-use) ou du soutien en service.

L’efficacité et la simplicité de fabrication sont accrues dans l’usine numérique grâce à des jumeaux digitaux (digital twins) simulant le fonctionnement des unités de production. Ces simulations autorisent des arbitrages très en amont de la fabrication des pièces et des ensembles.

Ingénierie système collaborative et PLM Système

L’ingénierie système collaborative consiste à coordonner, sur une maquette numérique commune, l’ensemble des acteurs industriels du développement de grands systèmes embarqués. Cette méthode, mise en place pour la rénovation de l’avion de patrouille maritime ATL2 sur la plateforme numérique PLM Système, est généralisée à tous nos nouveaux programmes. La maquette numérique système est également un moyen d’intégrer, très en amont, des critères de sécurité et de souveraineté des données.

Dassault Aviation est aussi connecté aux plateformes numériques sécurisées d’ingénierie système de la direction générale de l’Armement et de ses partenaires, ouvrant un espace plus large de développements en coopération de grands systèmes d’armes.

Analyse, prise de décision et Big Data

La plateforme collaborative de Big Data de Dassault Aviation rend accessible de façon sécurisée les données de l’entreprise à des fins d’analyse et de prise de décision. Elle est fondée sur la solution Exalead™ de Dassault Systèmes. Les algorithmes spécifiques à l’aéronautique sont mis au point dans un laboratoire commun (Data Science Lab) en co-ingénierie.

Une organisation
 industrielle en évolution

Nos moyens de production évoluent en permanence pour maintenir une qualité et une compétitivité au meilleur niveau. La spécialisation des usines, l’implantation à l’international et les innovations numériques font partie des solutions mises en oeuvre.

L’Inde : un enjeu crucial

Avec l’installation d’une filière industrielle en Inde, Dassault Aviation renforce son développement à l’international. La Société s’inscrit dans la politique du Make in India, la politique du gouvernement indien visant à soutenir son économie, et particulièrement ses industries de pointe via l’implantation locale d’entreprises étrangères. La vente de 36 avions Rafale, signée en 2016, nous a engagés à des transferts de charges et de technologies sur le long terme dans le cadre des compensations contractuelles. Cet engagement témoigne du partenariat stratégique entre l’Inde et la France. La démarche du Make in India est aussi, à terme, un moteur de compétitivité au sein de l’une des plus importantes et des plus dynamiques économies mondiales.

En 2017, nous avons lancé la construction de notre usine de Nagpur, dans l’État du Maharashtra. Cette installation représente le plus important investissement étranger dans le secteur de la défense en Inde. Elle va produire, dans un premier temps, des pièces destinées au Falcon 2000 et montera en puissance durant les cinq prochaines années. Le site de Nagpur concrétise notre partenariat avec Reliance Group, qui a donné lieu à la création de la coentreprise DRAL début 2017.

Notre chaîne de fournisseurs peut bénéficier des nouvelles opportunités offertes par notre développement en Inde. Nous poursuivons des opérations visant à soutenir ces fournisseurs dans leur croissance pour créer un écosystème local.

Au service de la compétitivité

L’amélioration continue de notre compétitivité se traduit par l’organisation d’un système de production intégré articulé autour de plusieurs sites spécialisés par grandes filières stratégiques : filières métalliques, composites, produits plats, etc. L’objectif est de simplifier davantage notre outil industriel et de multiplier les synergies.

Le rapprochement des progiciels SAP™ et APRISO™ de Dassault Systèmes en une solution unique baptisée « sapriso » unifie la gestion de la fabrication avec celle de la logistique tout en offrant une connexion standardisée à la plate forme d’achats européenne AirSupply. Par ailleurs, sapriso synchronise les réseaux de production en permettant une visibilité et une maîtrise en temps réel des processus métier mis en oeuvre par les usines et les fournisseurs. Il en résulte un ensemble de normes opérationnelles qui améliorent les performances industrielles de façon continue et qui accompagnent la production connectée, l’organisation réactive de la production et la robotisation.

Dassault Aviation s’est aussi approprié l’APQP (Advanced Product Quality Planning), à savoir la planification avancée de la qualité produit.

Un procurement unifié

La démarche One Procurement participe du même principe dans le domaine des achats et des approvisionnements. L’unification des processus, comme le déploiement d’outils numériques, fait gagner en efficacité.

En matière d’arbitrages de « make or buy », et plus généralement vis-à-vis de nos coopérants, fournisseurs ou sous-traitants, nous privilégions des relations de long terme fondées sur une culture de la qualité, du respect des délais et de compétitivité.