Une entreprise créatrice d’avenir

Notre mode de développement sans équivalent, notre capacité à imaginer le futur et notre adaptation aux nouveaux enjeux sont nos gages de pérennité.

La force 
d’un modèle dual

Nos activités civiles et militaires sont complémentaires. Cet avantage est renforcé par le plan de transformation Piloter notre avenir.

Les atouts de notre modèle

Architecte et intégrateur de systèmes aériens, Dassault Aviation conçoit et produit des avions militaires et des avions d’affaires à partir du même bureau d’études et des mêmes usines. Les hautes technologies issues des activités de défense ont depuis toujours bénéficié aux activités civiles : les commandes de vol électriques, l’aérodynamique de pointe, les composites, la fusion de données ont constitué autant d’innovations qui ont trouvé une application au sein de la famille Falcon. En retour, les avions civils ont suscité le développement de nouveaux processus dans le domaine de la production, et de nouvelles compétences dans le domaine de la certification et de la sécurité.

L’évolution de notre organisation : Piloter notre avenir

Annoncé en octobre 2016, Piloter notre avenir est le plan de transformation de notre entreprise. Il nous permettra de renforcer notre compétitivité, d’accroître nos parts de marché et d’être en mesure de lancer le Falcon du futur. Il a pour acteurs les femmes et les hommes de notre société et pour levier le développement numérique.

Les compétences, la transmission des savoirs et l’esprit Dassault Aviation restent au cœur de notre démarche. Notre politique de ressources humaines, en prenant appui sur la professionnalisation des équipes, continue de veiller à la performance globale de l’organisation tout en favorisant le développement de chaque collaborateur. Elle encourage également la responsabilité individuelle et le travail collectif.

La spécialisation de nos sites doit permettre d’optimiser la fabrication et de concentrer nos investissements industriels dans les filières stratégiques. Le re-use va augmenter sur nos Falcon. La charnière conception-industrialisation sera améliorée tandis qu’un système d’information partagé, au service des équipes, assurera la continuité numérique, la qualité des données et le temps réel. Le niveau de sous-traitance sera adapté pour conforter notre flexibilité et notre compétitivité.

Une équipe intégrée de Dassault Aviation et Dassault Systèmes poursuit l’ouverture des grands domaines du numérique, à l’image du PLM systèmes ou du Big Data, et les implémente rapidement dans nos activités. La numérisation de la Société va s’accélérer au service de l’utilisateur, notamment de la production.

L’innovation et la recherche de la performance technologique sont deux principes fondateurs de notre culture. Désormais, un directeur de l’innovation Société sera chargé de fédérer les initiatives des différents métiers et d’en assurer le reporting auprès de la direction générale.

La politique des achats se traduit par de nouveaux schémas de collaboration à long terme avec nos partenaires, qui visent à réduire les coûts.

Enfin, les directions de programmes, acteurs centraux des opérations, sont pleinement responsables de leurs projets tant sur un plan technique qu’en termes de respect de la qualité, des coûts et des délais. Nos méthodes d’assurance qualité en développement vont également évoluer pour prendre en compte ab initio les contraintes industrielles et de soutien.

L’innovation au service
 de nos programmes

Au cœur de coopérations stratégiques, Dassault Aviation prépare les programmes Rafale et Falcon du futur ainsi que les prochains systèmes de drones.

Des avions en constante évolution

Le Rafale continue de bénéficier des retours d’expérience accumulés en opérations. Ces enseignements permettent de répondre au mieux aux besoins des armées. Le standard F3-R du Rafale, en cours de finalisation, sera livré en 2019 aux forces françaises. Au-delà, le ministère de la Défense prévoit l’inscription dans la prochaine loi de programmation militaire (LPM) du futur standard F4 et d’une cinquième tranche de production.

Notre engagement dans la surveillance et la patrouille maritime s’est concrétisé par la vente de Falcon 2000MSA (Maritime Surveillance Aircraft) aux gardes-côtes japonais. Le Falcon 2000MSA sera doté d’un radar multimode, d’un système optronique et de kits Search and Rescue. En France, nous modernisons les Atlantique 2 (ATL2) et les Falcon 50 de la Marine nationale, et nous préparons l’avenir suite à l’étude Patmar 2030.

Nos jets d’affaires anticipent les attentes du marché. Le Falcon 5X marque ainsi un tournant vers des cabines plus larges. Le système FalconEye offre aux pilotes une combinaison inédite d’images de synthèse et d’images infrarouges et thermiques. Pour réduire au strict nécessaire l’immobilisation de nos avions, nous proposons des systèmes de diagnostic en vol, programmant les opérations de maintenance avant même l’atterrissage.

Enfin, nous préparons le lancement d’un nouveau Falcon. Ses caractéristiques seront dictées par nos études marketing et nos capacités technologiques.

Le futur des drones

Nous avons piloté avec succès le programme nEUROn, premier démonstrateur d’UCAV (Unmanned Combat Air Vehicle) en coopération européenne. Une nouvelle campagne d’essais doit avoir lieu en 2017-2018.

Lancée fin 2014, l’étude de définition d’un FCAS (Future Combat Air System) avec BAE Systems se poursuit. Elle porte sur les concepts d’emplois opérationnels d’un drone de combat furtif et le développement de technologies innovantes. Fin 2017 doit être amorcée la première phase de développement du démonstrateur opérationnel, comme annoncé au sommet franco-britannique d’Amiens en mars 2016.

Depuis septembre 2016, le projet de drone européen moyenne altitude longue endurance RPAS (Remotely Piloted Aircraft System), en coopération avec Airbus Defence & Space et Leonardo, fait l’objet d’une étude préliminaire d’une durée de deux ans.

Des activités spatiales

Notre longue expérience du spatial a contribué à la réussite de missions très lointaines comme les sondes Cassini ou Rosetta.

Nous participons au développement en coopération de véhicules aérospatiaux avancés comme l’IXV (Intermediate eXperimental Vehicle) avec Thales Alenia Space, et son successeur, le Space Rider, avec l’Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre italien de recherche spatiale (CIRA).

Nous étudions également des projets de lanceurs aéroportés par un Rafale ou un Falcon, ainsi que la famille des véhicules suborbitaux Vehra avec le Centre national d’études spatiales (CNES); ces systèmes semi-réutilisables sont dédiés au lancement de petits satellites.

Enfin, fort de notre savoir-faire dans la pyrotechnie des fusées et des satellites, nous développons un pyromécanisme numérique.

Une production
 optimisée

Pour accroître notre compétitivité, le plan de transformation Piloter notre avenir doit conduire à une spécialisation des sites par filières stratégiques tout en renforçant nos méthodes, lesquelles associent excellence de nos équipes et maîtrise des outils numériques.

La spécialisation des sites

L’organisation de nos productions par filières stratégiques a pour but la simplification et la recherche de synergies entre les métiers. Elle va améliorer l’efficacité comme la capacité d’adaptation des usines actuelles et permettre leur maintien. Elle vise aussi à développer nos ateliers du futur. Ceux-ci réuniront des chaînes automatisées et flexibles, des personnels à fortes compétences techniques, des objets connectés et un pilotage réactif grâce à un système d’information en temps réel. Cette démarche entraînera une intégration plus intense entre industrialisation, conception et assurance qualité, en favorisant des standards de production robustes. Elle s’appuiera également sur une politique du make or buy avec nos sous-traitants et coopérants pour obtenir les coûts de revient les plus compétitifs.

Le renforcement de notre supply chain complète le dispositif en déployant des centrales d’approvisionnement par grands domaines de composants.

De nouveaux process numériques

Pionniers de la révolution digitale, nous capitalisons sur notre maîtrise de l’outil numérique pour déployer dans notre industrie les solutions issues des standards de l’Internet. L’objectif est de collaborer de façon intuitive, de simplifier l’accès à l’information et d’en faciliter l’analyse, de s’adapter et de gérer plus efficacement. Quatre axes de changement ont été définis :

  • un processus de développement et de fabrication fondé sur la plate-forme 3DExperience de Dassault Systèmes, consacré à la fabricabilité, la procurabilité et la réutilisation ; — une gestion de la production unifiée coordonnant plus étroitement notre logistique interne et standardisant la connexion à la plate-forme AirSupply ;
  • un nouveau système de gestion des activités dans les ateliers MES (Manufacturing Execution System), mieux adapté à notre organisation de la fabrication ARP (amélioration de la réactivité en production) ;
  • une plate-forme Big Data sécurisée offrant un meilleur partage des données et renforçant notre capacité d’analyse, de prédiction et de décision.

Une conception orientée performance industrielle

L’utilisation du Product Lifecycle Management (PLM) a diminué coûts et cycles de production en remplaçant la maquette physique d’un avion par une maquette numérique et en optimisant, grâce au logiciel CATIA System™, les filières mécaniques de fabrication.

Dans le cadre des programmes Falcon5X et ATL2 rénovés, cette démarche a été étendue au développement des systèmes électroniques et des logiciels embarqués. L’utilisation de la version 6 du PLM et de CATIA System™ a amélioré l’intégration de l’avionique en permettant à nos partenaires électroniciens de collaborer autour d’une maquette numérique des systèmes.

CATIA System™ et la nouvelle version du PLM dite 3DExperience sont à l’oeuvre pour développer les versions export du Rafale. Cette solution est aussi déployée pour le futur système de combat aérien (FCAS) et se voit connectée aux plates-formes numériques d’ingénierie système des partenaires industriels et de la Direction générale de l’armement pour faciliter le développement.