Bloch civils

MB 220 Saintonge, Air France, au sol.
MB 110 en vol

MB 110

Monomoteur Gnôme-Rhône 7 Kb de 300 ch, le MB 110 est un appareil colonial triplace qui vole le 15 juin 1933, à Villacoublay, piloté par Zacharie Heu.

MB 120 en vol

MB 120

Le prototype du MB 120, le MB 71 modifié, vole à Villacoublay, le 24 ou le 30 octobre 1932, aux mains de Zacharie Heu.

MB 161 au sol

MB 160-161

Le quadrimoteur MB 160 est une extrapolation de bimoteur MB 220. Le 18 juin 1937, le chef-pilote André Curvale, réalise son premier vol.

MB 220 au sol

MB 220-221

Le MB 220, extrapolation civile d’un bombardier bimoteur appelé MB 210, effectue son premier vol le 11 juin 1936 à Villacoublay piloté par André Curvale.

MB 300 au sol

MB 300

Le premier vol du MB 300, surnommé « La Grosse Julie », a lieu le 15 ou le 16 novembre 1935 aux mains d’André Curvale et Jean Lapeyre.

MB 61 au sol

MB 60-61

Doté de trois moteurs Salmson 9 Ac de 120 ch, le MB 60 peut emporter trois hommes. L’appareil vole aux mains de René Delmotte le 12 septembre 1930.

MB 70 au sol

MB 70-71

Propulsé par trois moteurs Lorraine 9 Na « Algol » de 300 ch, le prototype du MB 70 vole en avril 1932 piloté par Zacharie Heu.

MB 800 au sol

MB 800

L’histoire des Bloch MB 800 est sans doute une des plus compliquée des avions Bloch. Il semble que trois avions aient eu droit à cette désignation.

MB 90 au sol

MB 90-93

Biplace en tandem dont la voilure haute à structure métallique et le fuselage en tubes d’acier sont entoilés, le MB 90 effectue son premier vol en juin 1932.

Retour en haut