1 – Le radar RBE2 / AESA à balayage électronique et à antenne active

Le RAFALE est le premier – et le seul – avion de combat européen à utiliser un radar à balayage électronique. Le radar RBE2 est un produit de la recherche et développement de THALES. Il bénéficie également du savoir-faire acquis par THALES sur les générations précédentes de radar. Le balayage électronique apporte une perception inégalée de la situation tactique, avec une détection et une poursuite améliorées en environnement multicibles.

L’agilité de son faisceau, permise par le balayage électronique, et sa vitesse de calcul rendent le RBE2 capable de performances et de modes d’utilisation non accessibles aux radars à antenne mécanique.

En octobre 2012, le premier RAFALE équipé d’un radar encore plus performant, le RBE2 à antenne active (“ Active Electronically Scanned Array”, ou AESA), a été livré à l’armée de l’Air française. Cette antenne assure les fonctions suivantes :

  • En air-air, la détection et la poursuite automatique simultanées de très nombreuses cibles aériennes à de très grandes distances, vers le bas ou vers le haut, en ambiance claire ou brouillée, et par tous les temps,
  • Capacité à poursuivre et à engager des cibles sortant du domaine de recherche, apportant ainsi un avantage essentiel en combat aérien,
  • L’élaboration en temps réel de cartes 3 D pour le suivi de terrain automatique. Cette fonction permet de pénétrer en aveugle dans des zones insuffisamment cartographiées. Le RAFALE est le seul avion de combat de nouvelle génération à proposer actuellement une telle fonction,
  • La présentation au pilote d’une carte radar haute résolution 2D du terrain survolé permettant le recalage de la navigation, ainsi que la détection, l’identification et la désignation de cibles terrestres,
  • La détection et la poursuite de bateaux.

Le radar RBE2-AESA est totalement compatible en termes de volumes de détection avec l’utilisation prochaine du missile air-air à très longue portée METEOR. Il offre de très fortes potentialités de croissance pour le futur.

Dans les cas où la discrétion constitue l’exigence tactique principale, le RAFALE peut compter sur plusieurs autres capteurs :

2 – L’Optronique de Secteur Frontal – OSF

Développé par THALES, l’OSF est totalement intégré à l’avion. Insensible au brouillage radar, il offre dans le spectre optronique une capacité de détection et de poursuite passive, et donc discrète, à grande distance. Il est doté d’une capacité de poursuite angulaire de haute résolution. Un télémètre laser intégré à l’équipement permet de mesurer la distance de cibles aériennes, navales ou terrestres.

L’OSF rend au pilote les services d’un puissant téléobjectif couplé aux différents capteurs passifs et actifs, et lui permet d’identifier visuellement les cibles aériennes en conformité avec les règles d’engagement.

3 – Le système interne de guerre électronique – SPECTRA

Développé par THALES et MBDA, le système interne de guerre électronique SPECTRA est à la base de l’excellente survivabilité du RAFALE face aux menaces air-air et sol-air de dernière génération.

Totalement intégré avec les autres systèmes de l’avion, il procure une capacité d’alerte multi-spectrale contre les radars, les missiles et les lasers adverses.

Assurant la détection à grande distance, l’identification et la localisation de menaces avec un excellent niveau de crédibilité, il permet au pilote de réagir sans délai avec la tactique la plus adaptée associant brouillage, leurrage infrarouge et/ou électromagnétique, et manoeuvres évasives.

SPECTRA permet de localiser les menaces sol avec une grande précision afin de les éviter ou de les détruire.

Les capacités remarquables de détection et de localisation des menaces aériennes de SPECTRA représentent un atout essentiel dans l’élaboration précoce d’une situation tactique de grande qualité.

Pour cela, SPECTRA tire parti d’une bibliothèque de menaces interne, que les utilisateurs peuvent définir et mettre à jour avec une grande réactivité et en totale autonomie.

SPECTRA vient de bénéficier de l’introduction d’un Détecteur de Missile de Nouvelle Génération offrant des performances accrues contre les menaces les plus récentes.

4 – Le partage d’informations en réseau

Grâce au partage d’informations en réseau, le RAFALE est véritablement « connecté » aux autres acteurs du champ de bataille. Ce partage est rendu possible par la fusion de données multicapteurs et par une architecture ouverte qui le rend compatible de nombreux systèmes de liaisons de données.

Un système de liaison de données sécurisé à haut débit permet au RAFALE d’échanger des données en temps réel avec les autres avions de sa patrouille, ainsi qu’avec les centres de commandement au sol ou aéroportés, les contrôleurs tactiques avancés ou tout autre organisme. La liaison L16 est bien entendu disponible pour les utilisateurs autorisés.

En tant qu’acteur des réseaux infocentrés, le RAFALE est capable de recevoir ou d’envoyer des images. Grâce au système ROVER (Remotely Operated Video Enhanced Receiver), l’équipage du RAFALE peut échanger avec les contrôleurs tactiques au sol des images et des vidéos de l’objectif, ce qui permet d’éviter les tirs fratricides et les dommages collatéraux. C’est un avantage décisif dans les opérations de maintien de la paix.

Le RAFALE peut être équipé de solutions de liaison de données de type L16 (OTAN), ou de liaison de données spécifiques selon les besoins du client. Son interopérabilité au sein d’un dispositif international a été démontrée à de nombreuses reprises.

5 – Les nacelles de désignation laser – DAMOCLES et TALIOS

La nacelle de désignation laser DAMOCLES de THALES, confère au RAFALE une capacité de désignation laser de jour et de nuit, avec une précision métrique. Elle permet de tirer les armements guidés laser à distance de sécurité.

Le capteur infrarouge de la nacelle DAMOCLES opère dans la bande moyenne, ce qui lui permet de garder toute son efficacité en atmosphère chaude et humide.

DAMOCLES est interopérable avec tous les armements guidés laser.

En février 2013, la DGA a passé avec la société THALES un contrat pour le développement d’un Pod de Désignation Laser de Nouvelle Génération. Ce PDL NG désormais appelé TALIOS entrera en service en 2018 afin d’apporter de meilleures capacités de surveillance, d’acquisition et d’illumination à longues distances, de jour comme de nuit.

6 – La nacelle de reconnaissance AREOS – avec analyse des données en temps réel

L’armée de l’Air et la Marine françaises ont choisi d’équiper le RAFALE avec la nacelle de reconnaissance de nouvelle génération AREOS de THALES pour leurs missions de reconnaissance tactique et stratégique.

Il s’agit d’un équipement de haute technicité pouvant opérer de jour et de nuit suivant des scénarios d’utilisation très variés : haute altitude / grande distance ou vol rasant à grande vitesse.

Les performances de cette nacelle, et notamment sa capacité de prise de vues à très grande distance, en font un outil de niveau quasi-stratégique, comme cela a été démontré en Libye, au Mali, en République Centrafricaine et en Irak.

Rafale B en vol
Rafale B en vol