40e anniversaire du premier vol du Falcon Guardian

28/11/2017
Passion

Ce jour, en 1977, le Falcon Guardian, premier avion à avoir été équipé de deux réacteurs ATF-3, vole à Mérignac, piloté par Hervé Leprince-Ringuet.

Ce jour, en 1977, le Falcon Guardian, premier avion à avoir été équipé de deux réacteurs ATF-3, vole à Mérignac, piloté par Hervé Leprince-Ringuet.

En juillet 1971, l’United States Coast Guard lance le programme HX-XX MRS (Medium Range Surveillance) de remplacement de ses hydravions Grumann HU-16E Albatross. L’appareil doit pouvoir remplir des missions de recherche, de surveillance, de sauvetage et de protection de l’environnement le long des côtes et au-dessus des zones maritimes sous son administration.

Avec le Falcon 20 G, une version du Falcon 20 F sur laquelle les réacteurs General Electric CF 700-2D sont remplacés par des Garrett ATF-3-6 à double flux, Dassault propose un appareil susceptible de répondre aux exigences des Coast Guard.

 

Falcon HU-25 Guardian
Falcon HU-25 Guardian

Le 5 janvier 1977, William T. Coleman, secrétaire aux transports de l’administration du président Gerald Ford, signe un marché pour la fourniture de 41 Falcon 20 G (204 M$) désigné HU-25 A (serials 2101 à 2141).

L’avion est certifié par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) le 21 juin 1981. Les livraisons s’étalent ensuite de février 1982 à décembre 1983.

Le modèle de surveillance maritime à moyenne distance, issu de la version Falcon 20 G est baptisé HU-25 A Guardian. Quarante et un avions sont aménagés à Little Rock. Sept exemplaires sont équipés du système « Aireye » conçu pour remplir des missions scientifiques et de protection du milieu marin, en particulier le repérage et la surveillance des nappes de pétrole.

Le Guardian est très apprécié tant pour sa fiabilité que pour son confort.

Le pilote Hervé Leprince-Ringuet devant le Falcon 20 G (n° 362).
Le pilote Hervé Leprince-Ringuet devant le Falcon 20 G (n° 362).