+1 Ajouter au porte document

60e anniversaire du 1er vol de l’Étendard IV M

21/05/2018
Passion

Ce jour, en 1958, l'Etendard IV M effectuait son premier vol à Melun-Villaroche, aux mains de Jean-Marie Saget.

Ce jour, en 1958, l’Étendard IV M effectuait son premier vol à Melun-Villaroche, aux mains de Jean-Marie Saget.

En 1955, le Service technique de l’aéronautique demande à Dassault d’étudier l’embarquement du Mystère XXIV (Étendard IV), proposé à l’armée de l’Air, pour en faire un « appareil embarqué d’assaut et de chasse à basse altitude ». Le prototype Étendard IV M embarqué est un appareil d’attaque et de chasse à basse et moyenne altitudes, utilisable à partir de porte-avions de la classe Clemenceau, équipé du réacteur Snecma Atar 8 de 4 400 kg de poussée.

 

Etendard IV M
Etendard IV M

Cinq avions de présérie sont réalisés. Les performances et capacité d’emport de charges extérieures font de l’Étendard IV M un excellent avion d’assaut, utilisable en mission secondaire à l’interception et au combat aérien, caractéristiques imposées par la Marine nationale.

Entre le 9 décembre 1961 et le 26 mai 1965, l’Aéronautique navale reçoit 69 Étendard IV M. Pour la première fois de son histoire, elle accède aux vitesses transsoniques. Les Étendard IV M restent en service actif dans la Marine nationale jusqu’en juillet 1991, au sein de l’Ecole de chasse embarquée, l’escadrille 59 S d’Hyères qu’ils avaient intégrée en octobre 1965. Ils ont effectué en tout 180 000 heures de vol et 25 300 appontages.

Etendard IV M
Etendard IV M

Sur le même thème

Retour aux actualités
Le sabre du désert

BD: Les Chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure « Le Sabre du désert », Tome 7

Lire l'actualité +1
BD Regiment T2

BD « The Regiment, l’histoire vraie du SAS – Livre 2 »

Lire l'actualité +1
Vente Ailes Brisées 2018

Vente d’entraide des Ailes Brisées 2018

Lire l'actualité +1