+1 Ajouter au porte document

60e anniversaire du 1er vol du Mirage III A

12/05/2018
Passion

Ce jour, en 1958, le Mirage III A effectuait son premier vol à Melun-Villaroche, aux mains de Roland Glavany.

Ce jour, en 1958, le Mirage III A effectuait son premier vol à Melun-Villaroche, aux mains de Roland Glavany.

Le Mirage III A est le descendant du modèle I. Étudié et construit suite à la guerre de Corée dans le cadre d’un programme d’intercepteurs légers défini par l’armée de l’Air, le Mirage III est un chasseur-bombardier monoréacteur. La vitesse de Mach 2, véritable performance à la fin des années 50, est atteinte, pour la première fois en Europe occidentale, par Roland Glavany.

Mirage III A 09

Le 9 mai 1957, le secrétariat d’Etat aux Forces armées Air commande 10 avions Mirage III A, d’avant-série. L’armée de l’Air ne disposant pas des ressources financières pour programmer un avion pour chacune de ses missions, le Mirage sera donc fabriqué en série monovalent sur le plan industriel et polyvalent sur le plan militaire avec une structure modifiable en fonction des missions.

La fabrication du Mirage III est répartie entre la GAMD (Générale Aéronautique Marcel Dassault) et plusieurs coopérants et sous-traitants. La chaîne de montage est organisée de façon à ce que chaque avion soit fini au dernier moment, en f onction de sa spécificité. En simplifiant, on peut dire que chaque appareil est doté de la même cellule et du même moteur, mais qu’il peut être livré en quatre versions.

Vous pouvez voir le Mirage III A O1 au Musée de l’air et de l’espace lors de l’exposition permanente.

Glavany Roland devant le Mirage III A 01
Glavany Roland devant le Mirage III A 01

Sur le même thème

Retour aux actualités
Meeting de Roanne 2018

23e meeting aérien international de Roanne

Lire l'actualité +1
Journées européennes du patrimoine

Journées européennes du patrimoine 2018

Lire l'actualité +1
fete de l'huma logo

Fête de l’Humanité 2018

Lire l'actualité +1