+1 Ajouter au porte document

Premier vol du Super Mystère B2 en 1956

15/05/2016
Passion

Ce jour, en 1956, le Super Mystère B2 effectuait son premier vol à Melun-Villaroche avec Gérard Muselli et franchit le mur du son sans l’aide de la postcombustion.

Ce jour, en 1956, le Super Mystère B2 effectuait son premier vol à Melun-Villaroche avec Gérard Muselli et franchit le mur du son sans l’aide de la postcombustion.

Le Super-Mystère B 2 est un développement du Super-Mystère B 1 équipé du réacteur Snecma Atar 101 G qui a la préférence de l’armée de l’Air.
Devant les bons résultats du Super-Mystère B 1 et de l’amélioration escomptée avec le Super-Mystère B 2 dont le plan central a été agrandi, Marcel Dassault propose aux services officiels de fabriquer en série ce dernier appareil à la place des Mystère IV B commandés en 1954.

Super Mystère B2 (SMB2 n°5) au sol à Istres le 18 février 1958 (1er vol en 1956). Premier avion supersonique en palier avec postcombustion produit en série © Dassault Aviation – DR

Le 29 mars 1955, la DTIA accepte, résilie le contrat des Mystère IV B et passe commande :

  • de 100 Mystère IV A supplémentaires à réacteur Verdon
  • d’une avant-série de 5 Mystère IV B 2 à fuselage et voilure type B 1, équipés de réacteur Atar G 32
  • de 40 avions Mystère IV B2 avec les lots de rechange, l’outillage d’entretien et de manutention La commande de série est ultérieurement portée à 220 puis ramenée à 178 appareils livrés de 1957 à 1959.

Celui du premier avion de série a lieu à Mérignac, le 26 février 1957. La 10e Escadre de chasse de Creil reçoit les premiers en mai 1958.

crosspin