60e anniversaire du 1er vol du Mirage III C

09/10/2020
Passion

Ce jour, en 1960, le Mirage III C effectuait son premier vol à Mérignac, avec Jean Coureau aux commandes.

Étudié et construit dans le cadre d’un programme d’intercepteurs légers défini par l’armée de l’Air française à la suite de la guerre de Corée (1950-1953), le Mirage III est un chasseur-bombardier monoréacteur qui associe une voilure delta à un fuselage dessiné suivant la « loi des aires » qui lui donne une « taille de guêpe ». Dérivé de la formule du premier Mirage dont il garde l’aile delta, le Mirage III est étudié dès la fin de 1955.

Mirage III C au sol
Mirage III C au sol

Le Mirage III C est la version d’interception. La coordination du système d’armes est confiée à la CSF. Le 7 juillet 1961, le premier Mirage III C de l’Escadron de chasse 1/2 « Cigognes » se pose sur la piste de Dijon – Longvic. Le Mirage III entre en utilisation opérationnelle dans l’armée de l’Air française, le 19 décembre de la même année. Les pilotes de combat français entrent dans l’ère bi-sonique. A compter de décembre 1962, quatre escadrons de chasse, dotés de Mirage III C, assurent l’alerte permanente 24 heures sur 24 : un Mirage étant d’alerte à 5 minutes, un second le suppléant à 30 minutes.

Jacqueline Auriol à bord d'un Mirage III C
Jacqueline Auriol à bord d'un Mirage III C