+1 Ajouter au porte document

Jean Cabrière

Né le 16 janvier 1915, en Avignon, Jean Cabrière était de la promotion 1939 de Sup’ Aéro. Entré à la société nationale des constructions aéronautiques du Sud Ouest (SNCASO) en 1941 au sein du groupe technique de Cannes qui regroupait tous les bureaux d’études en zone libre, il participe à l’étude du prototype bimoteur de liaison SO-90.

Embauché par Marcel Dassault en 1947, il se voit confier le projet et l’étude du MD 450 Ouragan, premier chasseur à réaction français commandé par l’armée de l’air.

Ingénieur en chef, directeur technique puis directeur général technique en 1973, il a dirigé avec Henri Deplante, spécialement dans les domaines de la définition opérationnelle, la conception, les études et la mise au point de tous les avions et missiles de la firme de l’Ouragan au démonstrateur technologique Rafale A.

Portrait de Jean Cabrière
Portrait de Jean Cabrière

Il a initié et soutenu le développement des outils informatiques et des systèmes intégrés. Il a terminé sa carrière en tant que conseiller du Président de 1982 à 1987. Homme de caractère doué d’un grand sens politique, Jean Cabrière était resté très attaché à Dassault Aviation. Il acceptait volontiers de témoigner et de confier ses souvenirs sur ses années d’activité.

Homme de cœur, il s’était consacré pendant de longues années à l’organisation d’actions en faveur d’une association d’enfants handicapés.

Jean Cabrière est décédé le mardi 9 novembre 2010, à l’âge de 95 ans.

Il était titulaire des distinctions suivantes :

  • Commandeur dans l’ordre légion d’honneur ;
  • Médaillé de l’aéronautique ;
  • Membre du haut conseil scientifique de l’ONERA de 1984 à 1987 ;
  • Membre émérite de l’Association aéronautique et astronautique de France (AAAF).
De gauche à droite : Henri Deplante, Jean Cabrière, Pierre Bohn et François Cordié (debout) à Saint-Cloud.
De gauche à droite : Henri Deplante, Jean Cabrière, Pierre Bohn et François Cordié (debout) à Saint-Cloud