+1 Ajouter au porte document

Falcon 50

Le premier transatlantique, le Falcon 50, effectue son premier vol à Bordeaux-Mérignac, le 7 novembre 1976, piloté par Hervé Leprince-Ringuet et Gérard Joyeuse.

Origines et contexte

Pour répondre à la demande américaine qui souhaite un avion à long rayon d’action, l’étude du Falcon 50, est lancée en 1974. Il devra parcourir 3 400 nm soit 6 300 km avec des réserves FAR 121, soit traverser l’Atlantique Nord ou les États-Unis, sans escale. Avant lui, aucun avion d’affaires ne pouvait franchir l’Atlantique en respectant les normes inhérentes au transport public.

Falcon 50 en vol
Falcon 50 en vol

Falcon 50 : Le premier transatlantique

Le Falcon 50, triréacteur Garrett TFE 731-3, effectue son premier vol à Bordeaux-Mérignac, le 7 novembre 1976, piloté par Hervé Leprince-Ringuet et Gérard Joyeuse.

En décembre 1976, la direction de la Société décide de transformer le prototype en le dotant d’une aile optimisée pour réduire les effets de zone  » supercritique « . Le premier vol avec la nouvelle aile se déroule le 6 mai 1977 à Istres, avec Hervé Leprince-Ringuet et Gérard Joyeuse aux commandes. L’avion confirme les espoirs mis dans la formule d’aile. Le Falcon 50 devient le premier avion civil au monde équipé d’une voilure supercritique. La certification est obtenue le 27 février 1979.
Le « bond » technologique dû au choix d’une telle aile est considérable. Il permet à Dassault d’équiper les nouveaux modèles Falcon 900 et Falcon 2000 en n’apportant qu’une légère optimisation. L’industrialisation est lancée en novembre 1976 après un accord passé entre le Gouvernement, Aerospatiale et Dassault.

 

Falcon 50
Falcon 50

Aerospatiale, dont l’usine de Saint-Nazaire est maître d’œuvre du fuselage, fabrique 55 % de la cellule. La voilure est réalisée à l’usine Dassault de Colomiers tandis que l’assemblage et la mise en vol s’effectuent à Mérignac. Pour des déploiements outre-mer sur des sites le plus souvent isolés, la Marine exprime un besoin pour un avion « de complément », « simple » et « relativement peu coûteux en personnel et en entretien ». S’inspirant de la formule du Falcon Gardian afin de réduire les coûts de développements et les risques associés, la Marine française acquiert quatre avions d’occasion de type Falcon 50. Ils sont modifiés et modernisés dans l’usine Dassault de Mérignac.
Le premier avion est livré au brasseur américain Anahauser & Bush le 15 novembre 1979 et le deuxième, à la Présidence de la République française, le 31 janvier 1980.

Parallèlement, au milieu des années 80, deux projets ont été présentés à la prospection mais sans suite : une version de surveillance maritime Gardian 50 et un Falcon 50 ravitailleur en vol. Néanmoins, la carrière du Falcon 50 se poursuit. La clientèle marquant toujours son intérêt pour ce type d’appareil, il est décidé d’en proposer une version améliorée : le Falcon 50EX.

Le Falcon 50 EX

Le 26 avril 1995, Serge Dassault annonce le lancement du Falcon 50 EX destiné à remplacer le Falcon 50.

Par rapport au Falcon 50, le nouvel avion vole plus haut et va plus vite (il peut atteindre 41 000 pieds en 23 minutes), sa distance franchissable est accrue (6 050 km à Mach 0,75), son avionique modernisée (Collins Proline 4).
Il est équipé de trois nouveaux moteurs AlliedSignal TFE 731-40 à poussée augmentée (1 680 kg de poussée unitaire), à consommation spécifique améliorée (diminution de 7 %) et coûts de maintenance abaissés.

Le Falcon 50 EX effectue son premier vol à Mérignac, le 10 avril 1996, piloté par Jean Bongiraud et Etienne Faurdessus.
Les premières livraisons sont prévues pour le début de 1997.

Falcon 50EX en vol
Falcon 50EX en vol

Fiche technique Falcon 50

Dimensions

Envergure 18,86 m
Longueur 18,52 m
Hauteur 6,98 m
Hauteur Cabine 1,8 m
Largeur Cabine 1,86 m
Volume soute à bagages 2,55 m3

Masse

A vide 9 163 kg
Masse maximale au décollage 17 600 kg
Capacité carburant 8 763 l (7 040 kg)

Performances

Vitesse maximale Vitesse de croisière maximum à 31 000 ft (9450 m) (km/h) 870
Rayon d’action ou distance franchissable 5 830 km

Moteurs

Type 3 réacteurs Garrett TFE 731-3 3 X 1 680 kgp

Fiche technique Falcon 50 EX

Dimensions

Envergure 18,86 m
Longueur 18,52 m
Hauteur 6,98 m
Hauteur Cabine 1,80 m
Largeur Cabine 1,85 m
Longueur Cabine 7,16 m

Masse

Masse maximale au décollage 18 008 kg
Capacité carburant 7 040 kg

Performances

Rayon d’action ou distance franchissable 5695 km

Moteurs

Type 3 moteurs AlliedSignal TFE 731-40 (1 680 kg de poussée unitaire)