+1 Ajouter au porte document

Falcon 900

Le Falcon 900 effectue son premier vol à Mérignac, le 21 septembre 1984, piloté par Hervé Leprince-Ringuet et Jérôme Résal.

Origines et contexte

Satisfaits de leurs Falcon 50, les utilisateurs souhaitent une évolution de l’appareil vers une plus grande taille. L’étude, confiée au bureau d’études de Mérignac, commence en 1982. Elle aboutit au Falcon 900.

Falcon 900 en vol
Falcon 900 en vol

Falcon 900

Malgré sa parenté évidente avec le Falcon 50, il présente de nombreuses innovations. Le fuselage est plus long et plus large, augmentant considérablement le confort intérieur.

Il peut recevoir de 12 à 14 passagers contre 8 pour le Falcon 50. L’avion est équipé d’une avionique numérique. La conception et la fabrication assistées par ordinateur, utilisant le système CATIA développé par Dassault Systèmes, permettent de créer, de mettre au point puis de fabriquer, avec une précision exemplaire, les formes aérodynamiques et les structures de l’appareil.
Les matériaux composites, utilisés partout où cela est possible, contribuent à une nette réduction du poids.

Une part importante de la production est alors réalisée par la Société elle-même (fuselage et voilure soit 65 %), le reste étant réparti entre ses différents coopérants industriels.

L’assemblage final et la mise en vol s’effectuent à Mérignac où le Falcon 900 effectue son premier vol, le 21 septembre 1984, piloté par Hervé Leprince-Ringuet et Jérôme Résal.

Le Falcon 900 remporte immédiatement un grand succès auprès de la clientèle des avions d’affaires. Il permet d’augmenter les parts de marché en séduisant de nouveaux clients. 160 Falcon 900 et 900 B ont été livrés à travers le monde. La version Falcon 900EX est commercialisée depuis 1996.

Falcon 900B en vol
Falcon 900B en vol