+1 Ajouter au porte document

MB 60-61

Doté de trois moteurs Salmson 9 Ac de 120 ch, le MB 60 peut emporter trois hommes. L'appareil vole aux mains de René Delmotte le 12 septembre 1930.

Origines et prototypes : le premier avion Bloch.

Au début de 1930, le bureau d’études Marcel Bloch, qui a été créé fin 1929, reçoit commande d’un trimoteur postal léger à aile haute, transformable en avion de transport commercial ou sanitaire. Comme Henry Potez, après le Première Guerre mondiale, Marcel Bloch tient compte de la numérotation des SEA (Société d’études aéronautiques) qu’ils avaient développés en commun. Cette machine porte donc d’abord la désignation type VI et devient ensuite MB 60.

Conçu initialement par l’ingénieur Pineau, le projet est continué par Marcel Riffard. Construit avec soin, cet appareil comporte de nombreuses innovations :

MB 61 au sol
MB 61 au sol
  • il est entièrement métallique ;
  • son aile sans nervures comporte un revêtement travaillant, simplement raidi par des profilés rivés extérieurement avant la pose sur les longerons ;
  • les empennages sont facilement démontables ;
  • le plan fixe et la dérive sont réglables en vol par le pilote ;
  • la roulette de queue orientable en métal léger remplace la classique béquille ;
  • le fuselage est recouvert de tôles planes rivées sur une charpente fermée de cadres et de lisses en « U ».

Toutes ces caractéristiques se retrouvent sur les avions Bloch ultérieurs, en particulier la construction métallique avec raidisseurs extérieurs.

 

MB 60, prototype de trimoteur postal, au sol devant un hangar
MB 60, prototype de trimoteur postal, au sol devant un hangar

L’aspect sécurité de vol est très étudié :

  • excédent de puissance confortable ;
  • réserves d’huile et d’essence loin des moteurs et équipés d’un coupe circuit en cas d’incendie ;
  • les panneaux du toit du poste de pilotage sont coulissants et permettent, le cas échéant, de pouvoir sauter hors de l’appareil ;
  • les aménagements du poste de pilotage (manettes et boutons des moteurs) sont réunis et bien à la portée du pilote ou du mécanicien.

Doté de trois moteurs Salmson 9 Ac de 120 ch, il peut emporter trois hommes. Le prototype est construit très rapidement. Le travail débute le 15 janvier 1930 et, ne disposant pas d’usine, Marcel Bloch fait fabriquer l’appareil par un constructeur de réservoirs d’avions sous son contrôle et celui de ses ingénieurs. Après montage dans les hangars Blériot, l’appareil vole aux mains de René Delmotte sur le terrain de Buc, le 12 septembre 1930. Il est ensuite essayé par les pilotes du Centre d’essais en vol de Villacoublay.

L’avion vole fort bien même avec un moteur arrêté et est classé premier du concours d’avions de sa catégorie.

Le MB 61 (F-ALLO) vole en février 1931. Identique au MB 60, il est propulsé par trois moteurs Lorraine 5 Pc de 120 ch. Jugé très favorablement comme son prédécesseur, il n’est pas commandé faute d’utilisateurs immédiats. A la fin d’avril 1931, à la suite d’une inversion du sens des commandes, lors d’un arrêt pour modification, l’appareil glisse sur le sol au décollage et est sérieusement endommagé. Après réparation, il revole le 1er mai 1931.

Une version militaire ET 4, dotée des mêmes moteurs que le MB 61, est imaginée en 1932. Dénommée MB 62, elle reste au stade de projet.

Fiche technique MB VI

Dimensions

Envergure 17,204 m
Longueur 9,900 m
Hauteur 3 m
Surface alaire 40,56 m²

Masse

Poids à vide 1610 kg
Poids en charge maximal 2600 kg

Performances

Cabine 3,650 m3
Équipage 3

Moteurs

Type 3 Salmson Ac 9 de 120 ch

Fiche technique MB 60

Dimensions

Envergure 18,744 m
Longueur 11,730 m
Hauteur 3 m
Surface alaire 42,48 m²

Masse

Poids à vide 1660 kg
Poids en charge maximal 2650 kg

Performances

Cabine 6,2 m3
Équipage 3

Moteurs

Type 3 Lorraine 5 Pc de 120 ch

Fiche technique MB 61

Dimensions

Envergure 18,500 m
Longueur 8,500 m
Hauteur 3 m
Surface alaire 42 m²

Masse

Poids en charge maximal 2600 kg

Performances

Vitesse maximum 200 km/h
Équipage 3

Moteurs

Type 3 Lorraine 5 Pc de 120 ch