+1 Ajouter au porte document

MB 700

Le MB 700 comprend une structure entièrement en bois à revêtements travaillant. Son premier vol a lieu le 19 avril 1940, aux mains de Daniel Rastel.

Origines et prototypes

Au cours des dernières années précédant la guerre, le ministère de l’Air français commence à considérer l’emploi des produits non-stratégiques tels que les bois tropicaux pour la construction d’avions de guerre pour se prémunir contre le manque d’acier ou d’alliage légers en cas de conflit.
Le 12 janvier 1937, le service technique de l’aéronautique (STAé) diffuse le programme technique A23 réclamant des monoplaces de chasse C1 légers construits en bois et propulsés par des moteurs moins puissants que ceux de 900/1000 ch du programme de base.
Pour y satisfaire, André Herbemont, qui avait jusque là étudié tous les chasseurs SPAD depuis 1918, réalise le MB 700. L’appareil est étudié et construit dans les anciennes usines Blériot Aéronautique de Suresnes, incorporées à la SNCASO lors de la nationalisation de l’industrie aéronautique française de 1936.

 

MB 700 01 SNCASO, au sol, vue de côté
MB 700 01 SNCASO, au sol, vue de côté

Le MB 700 comprend une structure entièrement en bois à revêtements travaillant, le fuselage étant revêtu de contreplaqué formé dans sa partie avant et entoilé à l’arrière. Le moteur retenu est un Gnome-Rhône 14 M6 de 700 ch au décollage.

Le MB 700-01 est transporté par la route jusqu’au terrain de Buc où il est remonté et préparé. Le premier vol du nouveau chasseur a lieu le 19 avril 1940, aux mains de Daniel Rastel. Il dure 16 minutes et permet d’atteindre 1800 mètres d’altitude. Le second vol n’a lieu que le 13 mai 1940, toujours aux mains de Daniel Rastel. Ce vol de 50 minutes permit d’atteindre 4000 mètres. Le prototype ne porte aucun armement. Il atteint une vitesse de 550 Km/h, performance remarquable compte tenu de la puissance disponible.
Le prototype n’a effectué qu’une douzaine d’heures de vol lorsque le terrain de Buc est occupé par les forces allemandes qui brûlent l’avion.

Un deuxième prototype en construction ne fut pas terminé. Il incorporait quelques modifications  par rapport au 01 : hélice plus grande, radiateur modifié, etc… Une version navale est également étudiée. Baptisée MB-720, elle reste au stade de la planche à dessins.

Fiche technique

Dimensions

Envergure 6 m
Longueur 4,93 m
Hauteur 1,67 m
Surface 12,4 m²

Masse

Poids en charge avec 4 mitrailleuses 1750 kg
Avec 2 canons et 2 mitrailleuses 1850 kg

Performances

Type Chasseur léger d’interception monoplace
Armement Deux canons Hispano Suiza HS 404 et deux mitrailleuses MAC 1934 M 39 montées dans les ailes ou quatre mitrailleuses M 39 de 7,5 mm dans les ailes
Vitesse maximum 550 km/h à 4000 m
Autonomie 2 heures

Moteur

Type Un Gnome et Rhône 74 M 6 de 700 cv à. quatorze cylindres en étoile refroidis par air