Le Rafale sera à terme le seul avion de combat mis en oeuvre par l’Armée de l’Air et la Marine françaises. Tout sera fait pour lui permettre de conserver son rôle de premier plan au sein des forces armées françaises.

Depuis 2013, les Rafale sont livrés avec le nouveau radar RBE2-AESA à antenne active. Ces avions sont également équipés du nouveau détecteur de départ missile (DDM-NG), et d’une Optronique de Secteur Frontal mise à jour (OSF-IT), dotée de capacités de détection et d’identification améliorées.

En janvier 2014, le contrat de développement du standard F3R a été annoncé. Cette évolution du standard F3 s’inscrit dans une démarche d’améliorations constantes du Rafale, en totale adéquation avec les besoins des armées. Elle permettra à Dassault Aviation d’intégrer sur le chasseur les armements et équipements suivants :

  • le missile air-air METEOR de chez MBDA. Grâce au radar AESA qui équipe tous les Rafale livrés depuis 2013, cet engin à très longue portée propulsé par statoréacteur pourra être exploité au mieux de ses capacités révolutionnaires. Le premier tir d’un METEOR guidé depuis un Rafale a été réalisé en avril 2015. Le tir de qualification a été réalisé en avril 2017, ultime étape avant la mise en service du missile.
  • la nouvelle nacelle de ciblage et de désignation TALIOS produite par Thales. Utilisée à la base pour les frappes air-sol de jour et de nuit, cette nacelle aura recours aux dernières avancées de la technique pour allonger les portées d’acquisition et de poursuite des cibles et améliorer la précision des attaques menées par le Rafale.

Le standard F3R englobe aussi de multiples modifications visant à améliorer encore l’efficacité du Rafale et son interopérabilité avec les alliés de la France.

Rafale de l'Armée Française.
Rafale de l'Armée Française.

Le 20 mars 2017, le Ministère de la Défense a autorisé le lancement du développement du nouveau standard F4 du Rafale.

La logique de conduite du programme Rafale s’appuie sur des développements continus pour adapter l’appareil, par standards successifs, à l’évolution des besoins. Dès 2023, une première version du standard F4 succédera au standard F3R qui doit être qualifié en 2018.

Le standard F4 répondra aux retours d’expérience des opérationnels et permettra de poursuivre l’amélioration continue du Rafale.

De nouveaux développements sont déjà en cours pour doter le Rafale à l’horizon de la prochaine décennie de nouvelles capacités air-air et air-sol adaptées aux opérations en réseau de demain.

Ces développements doivent notamment permettre d’assurer la détection, la poursuite et l’identification de menaces air-air émergentes, et d’améliorer la survivabilité du Rafale grâce à de nouveaux modes discrets et à un système de guerre électronique à la pointe du progrès.

Les modes air-surface quant à eux seront dotés d’algorithmes d’aide à la reconnaissance des objectifs et de capteurs à résolution améliorée pour lui permettre de traiter des menaces toujours plus insaisissables.

Certains composants du moteur verront leur durée de vie augmentée grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux.

Enfin, le Rafale verra ses aptitudes réseau encore étendues pour lui permettre de rester au premier rang dans la guerre info-centrée de demain.

Rafale