L’aviation : une histoire de femmes 3

15/02/2021
Passion

Voici le dernier volet de cette série sur l’empreinte féminine dans l’histoire de l’aviation avec quatre nouveaux portraits.

Voici le dernier volet de cette série sur l’empreinte féminine dans l’histoire de l’aviation avec quatre nouveaux portraits.

Katharine Wright (Haskell)

Vous l’aurez peut-être deviné, elle est la sœur des célèbres frères Wright, pionniers dans l’aviation. Malgré son manque de compétences en design, en construction ou en pilotage, elle joue un rôle crucial dans la popularisation de la première machine volante Wright. En effet, elle rejoint ses frères en France en tant que porte-parole et séduit aussitôt la presse par sa personnalité attachante et extravertie. Plus tard, elle assume les responsabilités financières de la Wright Company et se voit décerner la Légion d’honneur.

Emma Lilian Todd

En 1909, elle est reconnue comme la première femme au monde à concevoir des avions. Influencée par les aéroplanes qu’elle avait observés à Londres, elle commence à dessiner des objets mécaniques et aéronautiques. Son travail est remarqué quand elle expose son premier modèle d’avion au Madison Square Garden. La philanthrope Olivia Sage, impressionnée par son travail, la finance pour construire son propre biplan. Emma Lilian Todd fonde ensuite le premier Junior Aero Club pour soutenir la formation des futures aviatrices.

Amy Johnson

Elle atteint une renommée mondiale quand, en 1930, elle devient la première femme à effectuer un vol solo entre le Royaume-Uni et l’Australie. À bord de son Gipsy Moth, elle quitte Croydon le 5 mai et atterrit à Port Darwin le 24 mai après avoir volé 19 110 km. Avec son copilote Jack Humphreys, elle continue de dépasser ses limites : ils sont les premiers à effectuer un vol de Londres à Moscou en une seule journée, établissant un record de vitesse entre le Royaume-Uni et le Japon.

Amelia Earhart

Célèbre pour être la première femme à traverser l’océan Atlantique en avion en solitaire, elle marque l’aviation par ses performances aériennes. Sa détermination la pousse à payer ses leçons de pilotage et son avion, le Canary, elle-même. Par la suite, elle enchaîne les records. En 1922, elle atteint l’altitude de 4 300 m, record pour une aviatrice à cette époque. En 1935, elle réalise le tout premier vol en solitaire d’Hawaï à la Californie. Sa mystérieuse disparition alors qu’elle tente un tour du monde fait de cette aviatrice un mythe.

La liste des femmes d’exception qui ont marqué l’histoire de l’aviation est encore longue. La plupart d’entre-elles ont dû lutter dans un milieu d’hommes pour se faire une place. Revenez sur leur parcours dans le livre « Aviatrices en guerre – un combat contre les préjugés… » !

Livre : Aviatrices en guerre
crosspin