Evénement. 54ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace en 2023

29/06/2021
Passion

Annulé - ou repoussé c’est selon - cette année en raison du contexte sanitaire, le Salon du Bourget fait figure d’événement incontournable de l’aéronautique depuis plus de 110 ans. Retour sur ses grandes heures…

Annulé – ou repoussé c’est selon – cette année en raison du contexte sanitaire, le Salon du Bourget fait figure d’événement incontournable de l’aéronautique depuis plus de 110 ans. Retour sur ses grandes heures…

En ce début de XXème siècle, les grandes foires internationales sont à la mode et l’aviation en est à ses balbutiements… C’est ainsi qu’en septembre 1909, une « Exposition internationale de la locomotive aérienne » voit le jour, à l’initiative d’André Granet et de Robert Esnault-Pelterie. Le Blériot XI, qui a traversé la Manche deux mois plus tôt, est en haut de l’affiche. L’événement rassemble environ 100 000 personnes en plein cœur de Paris, au Grand Palais, et a lieu chaque année jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Après le conflit, l’exposition continue son petit bonhomme de chemin, mais l’industrie d’après-guerre souffre d’un manque d’hommes et des restrictions en vigueur. A l’époque, l’événement présente entre 30 et 40 appareils et il est décidé qu’il aura lieu un an sur deux. Il faut attendre 1934, année de création de l’armée de l’Air, pour que l’exposition devienne « le Salon de l’aviation » et présente un nombre bien supérieur d’aéronefs : 62 au total. Parmi les « stars », le transporteur allemand Junkers Ju 52 ou le chasseur expérimental français Dewoitine D.500.

Arrive la guerre 1939-1945 qui marque l’apparition des tout premiers chasseurs à réaction. C’est ainsi que le Dassault Ouragan, premier avion à réaction français construit en série, est présenté lors de l’édition 1949, qui propose pour la première fois des démonstrations sur le tarmac de l’aéroport d’Orly.

L’édition 1953 marque un tournant pour le Salon, puisqu’il a lieu entièrement au Bourget. Le Dassault Mystère IV y est présenté pour la première fois au grand public. A cette époque, cette « fête de l’aviation » propose, selon les éditions, un parc de 150 à 200 appareils, pour une audience moyenne supérieure à 250 000 visiteurs.

Un nom définitif et des records

Dix ans plus tard, en 1963, l’événement prend définitivement le nom de Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace. L’édition-phare de cette décennie est celle de 1969 avec, entre autres, la présentation du Concorde et Boeing 747 Jumbo Jet. L’affluence est tout bonnement stupéfiante : plus de 1,3 million de spectateurs.

Les années 1970 sont d’abord marquées par le tragique accident d’un Tupolev Tu-144, qui coûte la vie à 14 personnes, en 1973. Puis les années passent et ce mauvais souvenir s’estompe. En 1979, le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace frappe un grand coup avec la présentation de la fusée Ariane et des Mirage 2000 et 4000.

Les années 1980 voient, quant à elles, défiler successivement la navette spatiale Enterprise, la nouvelle version de l’Airbus A320, la présentation du Rafale, une démonstration du porteur russe Antonov 225. A signaler aussi, le spectaculaire accident d’un Mig-29 en 1989 – sans victime à déplorer cette fois.

Quant aux années 1990, elles font d’abord – et logiquement – la part belle aux appareils exploités pendant la première guerre du Golfe. En 1993, un Airbus A340 décolle du Bourget afin de rallier Auckland (Nouvelle-Zélande) pour le plus long vol sans escale ni ravitaillement jamais réalisé – plus de 38 000 kilomètres.

Depuis, les drones les plus innovants, les plus récents modèles d’hélicoptères, les gros porteurs comme l’Airbus A380, les différents standards du Rafale ou encore les avions d’affaires tel le Falcon se succèdent aux portes de Paris et continuent de faire honneur à l’aviation hexagonale et mondiale – avec plus de 350 000 visiteurs au rendez-vous tous les deux ans.

Déçus de voir s’envoler la cuvée 2021 pour cause de Covid-19, que les professionnels et autres aficionados se rassurent : la 54ème édition aura bien lieu. Il faudra cependant s’armer d’un peu de patience, puisqu’elle se déroulera du 19 au 25 juin… 2023.

Le 54ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace – Paris-Le Bourget. www.siae.fr

Dévoilement de la maquette à échelle 1 du Next Generation Fighter (NGF) à la 53ème Salon du Bourget, du 17 au 23 juin 2019.
53ème Salon du Bourget, du 17 au 23 juin 2019
crosspin