+1 Ajouter au porte document

Paul Boudier

Né en 1919 à Lyon, Paul Boudier est breveté pilote militaire à 20 ans après avoir intégré l’Ecole de l’Air en 1937. Affecté au II/5 « La Fayette » en 1940, il remporte 4 victoires aériennes pendant la campagne de France. Replié en Afrique du nord, il sert au « Lafayette Squadron » à partir de 1942, sous les ordres de Kostia Rozanoff -qui deviendra également pilote d’essais chez Dassault.

Après de nombreuses campagnes, il termine la guerre comme Commandant en second du Groupe « Auvergne ».

Il s’oriente alors vers le métier de pilote d’essais et intègre la 3e promotion de l’Epner en 1948. A la sortie, il rentre comme pilote d’essais au CEV où il prend en charge l’Ouragan 01 à son 16e vol. En mars 1951, Paul Boudier est recruté par Marcel Dassault qui lui confie les pré-séries du Mystère II, à Villaroche. En août 1953, il est le premier à passer le mur du son sur un avion armé (Mystère II). Il devient chef pilote à la mort de Constantin Rozanoff. Il franchit Mach 1 en vol horizontal le 3 mars 1955 sur Super Mystère B1 01 dès les premiers vols.

Constantin Rozanoff, Paul Boudier et Charles Monier dit "Popof", devant le Mystère IV
Constantin Rozanoff, Paul Boudier et Charles Monier dit "Popof", devant le Mystère IV

Il se consacre ensuite aux essais de l’Etendard II 01 dont il exécute le premier vol le 23 juillet 1956. En septembre 1957, il participe au concours OTAN pour le choix du chasseur léger d’appui tactique et effectue le premier vol de l’Etendard IV M de présérie, appareil destiné à la Marine, le 21 décembre 1958. Il assure également les premiers vols du Communauté et du Spirale et devient chef pilote d’essais des avions civils.

En 1962, il entre à Air Inter où il est chargé des avions nouveaux, notamment la Caravelle XII puis le Mercure pour lequel il est l’interlocuteur client de Dassault lors du développement du programme. Il prend sa retraite du personnel navigant en 1975.

Mercure 01 en vol
Mercure 01 en vol