+1 Ajouter au porte document

Hervé Leprince-Ringuet

Né à Lille en 1933, Hervé Leprince-Ringuet intègre l’École de l’Air en 1952 (promotion Dartois) et est breveté pilote de chasse au printemps 1956.

Né à Lille en 1933, Hervé Leprince-Ringuet intègre l’École de l’Air en 1952 (promotion Dartois) et est breveté pilote de chasse au printemps 1956. Il est d’abord affecté à l’Escadron 2/12 à Cambrai sur Mystère IV A, puis rejoint le Centre d’essais en vol de Brétigny où il vole sur de nombreux appareils dont le SM B2 pour lequel il réalise les essais de conduite de tir.

Breveté pilote d’essais à l’issue de son passage à l’EPNER en 1959, Hervé Leprince-Ringuet se voit proposer en 1961 d’entrer chez Dassault.

Affecté d’abord aux programmes Mirage IV et Mystère 20, il devient le responsable des avions civils bordelais à la mort de René Bigand. Il a ainsi le privilège de faire, comme premier pilote, les essais et les démonstrations du Falcon 20F, de l’Hirondelle, du Falcon 10, du Falcon 50 et du Falcon 900.

Hervé Leprince-Ringuet, lors du premier vol du Falcon 50.
Hervé Leprince-Ringuet, lors du premier vol du Falcon 50.

Hervé Leprince-Ringuet établit plusieurs records du monde dont le record de vitesse en circuit fermé avec le Falcon 10 n° 01, le 1er juin 1971, et le record de vitesse par catégorie sur le parcours Teterboro-Le Bourget avec le Falcon 50 n° 401, le 9 octobre 1977.

Il a volé sur tous les avions militaires Dassault jusqu’au Mirage 2000.

Chevalier de la Légion d’honneur, chevalier de l’ordre national du Mérite, Hervé Leprince-Ringuet était également titulaire de la médaille de l’Aéronautique.

Hervé Leprince-Ringuet est décédé le 3 septembre 2016 à l’âge de 83 ans.

Hervé Leprince-Ringuet à bord d'un Mirage III S Suisse.
Hervé Leprince-Ringuet à bord d'un Mirage III S Suisse.