Jean-Marie Saget

Né à Paris le 17 mars 1929, Jean-Marie Saget est diplômé de l’École de l’Air dans la promotion 1949. Après un stage aux États-Unis (1951-1952) où il acquiert le brevet de pilote sur P-51 Mustang, il devient pilote de chasse dans l’armée de l’Air, affecté à l’escadron de chasse 2/2 Côte-d’Or de 1952 à 1955.

À la suite de sa victoire dans la course Paris-Cannes sur Ouragan, le 29 août 1954, il est embauché par Marcel Dassault et devient pilote d’essai, puis chef pilote de la Société de 1955 à 1989.

Il participe aux essais de tous les avions de combat de Dassault Aviation, puis de ses avions civils ainsi que de l’Atlantique 2. Il est responsable, entre autres, des programmes Étendard IV M, Mirage III V (à décollage vertical), Mirage F1, Mirage G8 (à flèche variable), Alpha Jet et Mirage 4000. Il effectue les essais de vrilles des Super Mystère B-2, Étendard IV M, Mirage F1, Jaguar, Alpha Jet et Super-Étendard, ainsi que de nombreuses démonstrations en vol, en France et à l’étranger.

Jean-Marie Saget devant le Mirage F1 le 29/04/1969
Jean-Marie Saget devant le Mirage F1 le 29/04/1969

Il achève sa carrière comme conseiller technico-opérationnel de la Société de 1989 à 1992.

Parallèlement à ses activités professionnelles, Jean-Marie Saget était moniteur de voltige depuis 1972 avec plus de 4 000 heures de vol sur CAP 10. Il était également président de l’association Cercle de Chasse de Nangis, qui vole sur Vampire, ainsi que président de l’Aéro Club Marcel Dassault Voltige.

Totalisant plus de 20 000 heures de vol sur 150 types d’appareils, Jean-Marie Saget est décédé le 19 mars 2020 à l’âge de 91 ans.

Jean-Marie Saget et Marcel Dassault au salon du Bourget, Juin 1979
Jean-Marie Saget et Marcel Dassault au salon du Bourget, Juin 1979
crosspin